L' ANIMAL

En plein blizzard
le bonheur d'un tête-à-tête
avec deux chevaux

 

Resized 20190403 190728Aquarelle de Jacqueline Giran - Chevaux d'Islande

Vibration solaire
en fanfare
le grand réveil des cigales

 

Cerisiers1

Aquarelle de Jacqueline Giran - Chemin printanier

 

Le gris de la nuit
poursuivi par les cris rauques
 des flamants roses

Flamants en vol

Aquarelle de Jacqueline Giran - Étang de Camargue

Nuage de chevaux
saluant à grand galop
le lever du jour

Camarguais

Aquarelle de Jacqueline Giran - Chevauchée en Camargue

 

 

Montagne en été
les prés couverts de fleurs blanches 
premiers moutons

 

Moutons

Aquarelle de Jacqueline Giran - Moutons en Cévennes

 

Marée descendante
le petit chien en courant prend
 la couleur du sable

 

Plageaubateaux

Aquarelle de Jacqueline Giran - À marée basse

 

À la lucarne
le galop d'un cheval
porté par le vent

 

Crinblanc

uarelle de Jacqueline Giran - Chevaux en Camargue

Descente en chandelle
sur l’étang – la flamme rose
d’un jeune flamant

 

Flamants

Aquarelle de Jacqueline Giran - Flamants en Camargue

Une pensée triste
allégée d’un trait de plume
doux chant de l'oiseau

Oiseau 2

Aquarelle de Jacqueline Giran - Oiseau

 

Loin l'océan
le poisson s'entraine à sauter
hors du bocal

Poisson rouge au bocal

Aquarelle de Jacqueline Giran - Poisson rouge

 

 

Jour de pluie
le soleil caché dans l'œil

d'une grenouille


Grenouille

Aquarelle de Jacqueline Giran - Reinette 
 

Parmi les étoiles
il court après la lune
le grand lévrier

 

Chien et lune 1

Aquarelle de Jacqueline Giran - Le Grand Chien
 

****

Soleil brûlant
à la fenêtre une araignée
tisse un éventail

*

Mare du village
une libellule en chasse
tous les nuages

*
Le chant haut perché
d'une hirondelle
grise tout l'azur

*

Mur de l’Atlantique
un bunker encerclé
de goélands

*

Retour de pêche
sur la corniche une foule
agitée de mouettes

*

Premiers nids
les falaises fleuries
de plumes blanches

*

Falaise en miettes
en bas s’affaire
une bande de mouettes

*

Mer agitée
la falaise chaussée
de bottes d’écume

*

Mur à pic
les goélands font des nids
d’aigle

*

Près de la mer
deux moutons se disputent
le carré avec vue

*

Entre Terre et Ciel
le rire de petites mouettes
jouant à la marelle

*
 

Brume de mer
les mouettes se contentent
de miettes de soleil

*

Le vol ouaté
des goélands pèse
sur le ciel d'été

*
Journée morose
des mouettes rieuses filent
vers la Thalasso

*
Vol en piqué
sur la foule un escadron
de mouettes rieuses

*

Le nez en trompette
courant après les mouettes
un si petit chiot

*

Se trompant de bleu
un papillon file
vers un champ de lin

*

Chemin de cailloux
cassant net
le galop d’un cheval

*

Migration d’été
réfugié dans l’impasse
un essaim d’abeilles

*

Cap à l’ouest
deux petits phoques pointent
un bout de nez

*

Pré en bord de mer
deux moutons se disputent
le carré avec vue

*

Ciel nuageux
le vent d’ouest pousse un troupeau
de moutons blancs

*

Nuage gagnant
au bord du rivage s’arrête
le galop des chevaux

*

Un chant ailé
la maison à pans de bois
berce un nid d'hirondelle

*

De nuit de jour
l'ombre douce de ma chienne
cherche une caresse

*

Sous le chocolat
il camoufle ses oreilles
le lapin de Pâques

*

 Soleil hésitant
l'envol des cygnes
en suspension

*
Entre chien et loup
des oiseaux circulent en bande
un passant se hâte

*
Chut ! l'écureuil croque
une noisette de givre
bien croustillante

*
Au petit matin
sous la souche d'amandier
un lézard grelotte

*
Cafetière bleue
une frise de pinsons
picore l’émail

 *
Vent de sable
mes sandales s'envolent
au cri des mouettes

*

Ciel noir de tempête
un goéland argenté
se moque du vent

*

Sur la cathédrale
il dit la messe aux pigeons
le faucon pèlerin 

*

Chez le vétérinaire
plus d'attente – la queue
d'un boa

*

Oh ! la terre tremble
l'araignée file sa toile
sans y prendre garde 

*

Parc à la française
dans le ciel une hirondelle
trace une arabesque

*
Trêve pascale
des vagues de palombes
passent les crêtes

*

Jour de pluie
la coccinelle se cache
dans ma robe à pois

*
Fonte des pôles
elle brille au bout de la nuit
la Grande Ourse 

*

Un chant d’alouette
au-dessus du champ de lin
mélodie en bleu

*

Balcon sur l'azur
l'oiseau du Paradis veille
sur une tombe blanche

*
Phénix renaissant
de ses cendres chaque été
le soleil et moi 

*
Face au roi-soleil
le coq gaulois du clocher
chante à perdre haleine 

*
Un vol de vautours
dans le vide des nuages
traçant un grand V

*

Ajouter un commentaire