Automne



Pourquoi si soudain
ce soleil qui se dérobe
parait si fragile ?

 

Arbre automneAquarelle de Jacqueline Giran - Arbre en automne

 

 

Chemin d'automne
la grisaille fait route
au coeur du silence


Le passeAquarelle de Jacqueline Giran - En ville

 

 

Le vent se lève
laissant sur l'horizon
un bouquet d'écume

 

Vagues 3Aquarelle de Jacqueline Giran - La grande vague
 

 

Tourbillon de feuilles
les vents se livrent bataille
Quand la paix sur Terre ?


ColombeAquarelle de Jacqueline Giran - Colombe de la paix

 

 

 Chemin creux
dans la brume deux silhouettes
perdent pied

 

Voyagesite 1Aquarelle de Jacqueline Giran - Horizon brumeux

 

 Lune pâle
l'air frissonne dans la lumière
rousse de l'automne

 

Cerf1Aquarelle de Jacqueline Giran - Chasse à courre

 

L’ombre embrasée
d’arpèges flamboyants
sonate d'automne

 

Sonate automnaleAquarelle de Jacqueline Giran - Ambiance automnale



***

Sur le jardin d’eau
glissent des nymphéas noirs
et des fleurs de brume


*

Langueur monotone
les goélands accompagnent
la chute des feuilles


*

Adieu La Fontaine !
les fourmis aussi regrettent
le temps des cigales


*

Rivages au sud
le passage cadencé
des premiers oiseaux


*

Au chaud dans son coin
elle ravaude sa toile
la vieille araignée


*

Pour fleurir l’automne
un citronnier d’Italie
en photo d’écran


*

Rivage de Manche
le vent d’un revers de manche
chamboule le temps

*

Vacances d’automne
des feuilles dorées s’amusent
dans la cour d’école


*

Grand chagrin d’amour
envie d’un vernis bien rouge
sur mes ongles tristes


*

Un jour de brouillard
mon GPS perd aussi
en route sa voix


*

Journée sans soleil
sous la pluie comme ils sont jaunes
les cirés bretons !


*

Grève des pilotes
sans remords les hirondelles
pouruivent leur route


*

Un été indien
rêver d’un nouveau départ
loin vers Taj Mahal 


*

Message d’automne
rien que la pluie qui papote
seule avec la porte


*

C’est la mue de saison
mon petit chien recouvert
de reflets dorés


*

Secret bien gardé
dans le miroir mon visage
mûrit à chaque retour


*

Fugue matinale 
sans crier gare une nuit
débarque l’automne


*

Retour de l’alpage
plus rousses aussi les taches
du troupeau de vaches


*

Aube silencieuse
où est passée l’hirondelle ?
l’écho de ses trilles

*

Le soleil s'enfonce
dans les marais ; il a
l'oeil bleu vert des cyclopes


*

Insomnie
mes yeux parlent à la lune
d'automne

*

Soleil hésitant
l'envol des cygnes
en suspension

*

Au petit matin
sous la souche d'amandier
un lézard grelotte


*

Fugue soudaine
 dans la nuit sans crier gare
s'éloigne l'été

*

Timide rentrée
mais il tente une échappée
le soleil d’automne

 *


Fin de saison
la brume poursuit sa route
dans le chemin creux


*

À flanc de colline
des nuages amassés
en cordée


*

Pluie sur le marais
plus épaisse chaque nuit
la chute des gouttes

*

Soleil fais-tu grève ?
sous la pluie pourtant il luit
mon ciré breton

*

 La maison s’éclaire
la tarte aux pommes sourit
au fond du four chaud 

*

C'est l'automne
le trèfle perd ses feuilles
dans l'album-photo

*

Même le jour pleure
la lumière qui s'éteint
pluies d'automne 

 * 

Douleur muette
dans le blanc du sourire
le bruit des mots

Ami Pierre
dans la nuit brille une étoile
ta plume

(à Pierre Blondel, l'ami poète disparu)

Commentaires (3)

Minik do
  • 1. Minik do | 12/10/2014
Ce "cahier de rentrée" est un petit bijou !
Je ne suis pas étonné qu'il ait obtenu le premier prix.

Bon dimanche Anne.
Minik do
  • 2. Minik do | 22/09/2014
Le haïku de votre page d'accueil est très beau !
marie-alice Maire
  • 3. marie-alice Maire (site web) | 18/09/2014
C'est très beau, tes haïkus sont très évocateurs et les aquarelles les mettent en valeur .
Très agréable

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau