LES SAISONS

PRINTEMPS


Arbres en fleurs
dans la vallée résonne
l'écho du printemps

Printemps

Aquarelle de Jacqueline Giran - Paysage printanier

 

J’accorde ma voix
au chant des oiseaux
chuchotis printanier

Oiseau mars

Aquarelle de Jacqueline Giran - Oiseau au printemps
 

Les fleurs de pommiers
sur ma tasse en porcelaine
ont le goût du thé
 

Theiere

 Aquarelle de Jacqueline Giran - Heure du thé

 

Éclosion nocturne
trop belle pour se cacher
une fleur sur l'eau
 

Nenuphar

Aquarelle de Jacqueline Giran - Étang aux nymphéas


Un brin de muguet
enbaumant un vieux cahier
le temps retrouvé


Muguet 1

Aquarelle de Jacqueline Giran - Parfum de mai


Avis de tempête
sur l'étang noir s'attroupent
les nymphéas roses
 

Ete 1

Aquarelle de Jacqueline Giran - Bassin aux nénuphars


Saints de glace
grisés par la flamme
du flamenco

Flamenco

Aquarelle de Jacqueline Giran - Danseurs de flamenco


Dans le livre ouvert
un parfum de mimosa
tache mes doigts
 

Panier de mimosas

Aquarelle de Jacqueline Giran - Panier aux mimosas

 

Bruissement soyeux
les camélias se réveillent
sur mon kimono
 

Camelia

Aquarelle de Jacqueline Giran - Camélia

****

Sur le clocher
le coq se charge tout seul
de chasser l’hiver

*

Au soleil d’avril
comme il sonne clair
le chant de la cloche
*

Vent printanier
dans son berceau de feuilles
le petit hameau

*

Soleil et pluie
sur la façade à damiers
jouant aux dominos

*

Lumière de mars
la couleur des ombres flotte
en surimpression

*
Maison à colombages
le grand chêne voisin
la prend sous son aile

*

Les jours rallongent
petit à petit écoute grandir
la lucarne

*
Printemps des poètes
pas de saisons
pour les poètes

*
Les pensées fleurissent
entendez-vous au printemps
la voix des poètes ?

*
Au printemps
le ciel repeint en bleu
les volets

*
Ciel de mars
le feu d'artifice
des perce-neige

*
Séisme au Japon
des mains s’agrippent à l’espoir
de revoir l’été

*
Pluie avec soleil
je range mon parapluie
couleur arc-en-ciel

*
Ciel voilé
la lune aussi
perd son sourire

*
Ciel gris
sous l’arbre de Judée
le ciel devient rose

*
Parc à la française
dans le ciel une hirondelle
trace une arabesque

*
Trêve pascale
des vagues de palombes
passent les crêtes

*
D'un jaune timide
il tourne autour de moi
le soleil

*
Des  regards mouillés
se déclarant leur flamme
sous un parapluie

*

Mes gants en fourrure
prennent leur quartier d'hiver
dans un grenier froid

*

La vie est exquise
quand j'aperçois le ciel bleu
dans l'ombre de tes bras

*

Les mains dans les poches
un jour de bonheur tranquille
seule avec moi-même

*

Un vol saccadé
dans sa robe à pois
la coccinelle

*

Dès l'aube
le ciel trop vide écoute
un chant d'alouette

*

Ciel au plafond bas
pris de fièvre les nuages
les vois-tu monter ?

 

ÉTÉ

 

Pause estivale
le ciel si bleu se glisse
sous les plis de l'eau

 

Etang2Aquarelle de Jacqueline Giran - Paysage lacustre

 

Au coquelicot
empruntant ses pompons rouges
petite poupée

 

 

Coquelicot 1

Aquarelle de Jacqueline Giran  - Coquelicot (détail)

 

Vague de chaleur
 sous un éventail ailé
une fleur frissonne
 

Papillon et fleurs

Aquarelle de Jacqueline Giran - Papillon du jardin
 

Miroir d'eau calme
 avec les cygnes il regarde
passer le temps

 

Jardin la fontaine

Aquarelle de Jacqueline Giran - Nîmes, le Jardin de la Fontaine

 

Fleurs des champs
coulant en cascade
du vase en cristal

 

FleursAquarelle de Jacqueline Giran - Bouquet champêtre

 

 

Chemin d'azur
au bord du ciel m'accompagne
un chant d'alouette

OiseauAquarelle de Jacqueline Giran - Alouette


 

Bassin aux nymphéas
sous le pont japonais glissent
des ombrelles roses
 

DanseusesAquarelle de Jacqueline Giran - Ballet classique

 

Montagne l'été
les moutons laissent en chemin
la neige de leur toison


BergerAquarelle de Jacqueline Giran - Transhumance en Lozère

 

Îles en été
se drapant de flots
couleur lilas
 

BretagneeteAquarelle de Jacqueline Giran - Île de Ré

 


Saison à confitures
joli temps
à guêpes

 

ConfituresAquarelle de Jacqueline Giran - Nature morte aux coings

 

Le chant noir
des femmes de marins
le bleu de la mer
 

VoilierAquarelle de Jacqueline Giran - Côte bretonne en été

 


Jour anniversaire
renaître au petit matin
d'un long jour d'été !

 

LilasAquarelle de Jacqueline Giran - Bouquet lilas
 


Pluie d'été
 sous l'aile d'un parapluie
filent les filles
 

FannyparisAquarelle de Jacqueline Giran - Il pleut sur la ville
comme il pleut sur mon coeur...

 
 


Course de vélo
deux parasols applaudissent
au bord de la route


Prix du meilleur haïdjin "Printemps du Haïku 2014, Short Edition"
"Le Tour de France"

Parasol1Aquarelle de Jacqueline Giran - Bord de route



Vague de chaleur
la couleur des parasols
inonde la plage 
 

Parasol2Aquarelle de Jacqueline Giran - Bord de plage
 

****

 

Dès le matin
un drap bleu ciel tendu
sur la corde à linge

*

Retour en été
sur les cheveux des amis
la neige est restée

*

Volets clos
un rideau bleu
de volubilis

*

Soleil brûlant
à la fenêtre une araignée
tisse un éventail

*

Mare du village
une libellule en chasse
tous les nuages

*
Par la fenêtre
une berceuse au son clair
voix d'étoile
*
La mer limpide
les reflets de ton sourire
ricochent sur l'eau
*
Le chant haut perché
d'une hirondelle
grise tout l'azur
*
Un été en ville
les vagues de tuiles roses
clapotent au soleil

*
Tant de soleil !
l'ombre ruisselle
en flaque noire
*
Fonte des pôles
elle brille au bout de la nuit
la Grande Ourse

*
Sur ma robe à fleurs
les étés passent
elle aussi se fane

*
La glycine s’enroule
ondes mauves sur le mur
un lézard s’endort

*
Jour de canicule
les yeux mi-clos
rêvant à la banquise

*
Un essaim d’abeilles
comme un troupeau d’éléphants
sur mon acacia

*
Un chant d’alouette
au-dessus du champ de lin
mélodie en bleu

*
Bel été pourri
le bleu du ciel déteint
sur le linge mouillé

*
Dans la vide ville
écoles vides, rues désertes
plein de chants d’oiseaux

*
Phénix renaissant
de ses cendres chaque été
le soleil et moi


Face au roi-soleil
le coq gaulois du clocher
chante à perdre haleine

 *
Un vol de vautours
dans le vide des nuages
traçant un grand V

*
Glissant sur la vitre
le parfum envoûtant
d'azalées de Chine

*
Perché sur la mer
un pin parasol écoute
le chant des sirènes

*
Cadeau de l'été
la nuit m'offre un parasol
d'étoiles filantes

*
Soleil lui aussi
en attente de l'été
folle impatience

*
Berges de Seine
des coquelicots fleurissent
sur les parasols

 

AUTOMNE


Retour des nuages
la table de cuisine brille
de mille feux

Automne raisins

Aquarelle de Jacqueline Giran - couleurs d'automne

 

 

 

 

 

Chemin d'automne
la grisaille fait route
au coeur du silence

 

Le passe

Aquarelle de Jacqueline Giran - En ville

 

 

Le vent se lève
laissant sur l'horizon
un bouquet d'écume

 

Aquarelle de Jacqueline Giran - La grande vague

Vagues 3

 

Tourbillon de feuilles
les vents se livrent bataille
Quand la paix sur Terre ?

 

ColombeAquarelle de Jacqueline Giran - Colombe de la paix

 

 Chemin creux
dans la brume deux silhouettes
perdent pied
 

Aquarelle de Jacqueline Giran - Horizon brumeux

Voyagesite 1

 Lune pâle
l'air frissonne dans la lumière
rousse de l'automne
 

Aquarelle de Jacqueline Giran - Chasse à courre

Cerf1

 

L’ombre embrasée
d’arpèges flamboyants
sonate d'automne

 

Aquarelle de Jacqueline Giran - Ambiance automnale

Sonate automnale



***

Sur le jardin d’eau
glissent des nymphéas noirs
et des fleurs de brume

*

Langueur monotone
les goélands accompagnent
la chute des feuilles

*

Adieu La Fontaine !
les fourmis aussi regrettent
le temps des cigales

*

Rivages au sud
le passage cadencé
des premiers oiseaux

*

Au chaud dans son coin
elle ravaude sa toile
la vieille araignée


*

Pour fleurir l’automne
un citronnier d’Italie
en photo d’écran

*

Rivage de Manche
le vent d’un revers de manche
chamboule le temps

*

Vacances d’automne
des feuilles dorées s’amusent
dans la cour d’école

*

Grand chagrin d’amour
envie d’un vernis bien rouge
sur mes ongles tristes

*

Un jour de brouillard
mon GPS perd aussi
en route sa voix

*

Journée sans soleil
sous la pluie comme ils sont jaunes
les cirés bretons !

*

Grève des pilotes
sans remords les hirondelles
pouruivent leur route

*

Un été indien
rêver d’un nouveau départ
loin vers Taj Mahal 


*

Message d’automne
rien que la pluie qui papote
seule avec la porte

*

C’est la mue de saison
mon petit chien recouvert
de reflets dorés

*

Secret bien gardé
dans le miroir mon visage
mûrit à chaque retour

*

Fugue matinale 
sans crier gare une nuit
débarque l’automne

*

Retour de l’alpage
plus rousses aussi les taches
du troupeau de vaches

*

Aube silencieuse
où est passée l’hirondelle ?
l’écho de ses trilles

*

Le soleil s'enfonce
dans les marais ; il a
l'oeil bleu vert des cyclopes

*

Insomnie
mes yeux parlent à la lune
d'automne

*

Soleil hésitant
l'envol des cygnes
en suspension

*

Au petit matin
sous la souche d'amandier
un lézard grelotte

*

Fugue soudaine
 dans la nuit sans crier gare
s'éloigne l'été

*

Timide rentrée
mais il tente une échappée
le soleil d’automne

 *


Fin de saison
la brume poursuit sa route
dans le chemin creux

*

À flanc de colline
des nuages amassés
en cordée

*

Pluie sur le marais
plus épaisse chaque nuit
la chute des gouttes

*

Soleil fais-tu grève ?
sous la pluie pourtant il luit
mon ciré breton

*

 La maison s’éclaire
la tarte aux pommes sourit
au fond du four chaud 

*

C'est l'automne
le trèfle perd ses feuilles
dans l'album-photo

*

Même le jour pleure
la lumière qui s'éteint
pluies d'automne 

 * 

Douleur muette
dans le blanc du sourire
le bruit des mots

Ami Pierre
dans la nuit brille une étoile
ta plume

(à Pierre Blondel, l'ami poète disparu)

 

HIVER

Jardin
enneigé
en sentinelle
l'œil noir du nichoir guette
l'été

Cinqku (en 2/3/4/6/2) 

Nichoir videAquarelle de Jacqueline Giran - Jardin sous la neige

 

Froid vif
un arbre prend le soleil
au lever du jour

Matin givreAquarelle de Jacqueline Giran - Matin givré

 

Allée forestière
les traces d'un renard
prises en photo


Hiver et bichesAquarelle de Jacqueline Giran - Ambiance d'hiver


 

Sur les toits grelotte
la fumée violette
des cheminées

Voeux 2014Aquarelle de Jacqueline Giran - village en hiver


 

Fin de carnaval
dans la nuit glacée écoute
s'affaler les masques
 

Masques de carnavalAquarelle de Jacqueline Giran - Carnaval
 

 

Paysage sous cloche
les toits d'ardoise portent
un chapeau blanc


VillagepontAquarelle de Jacqueline Giran - Hameau cévenol

 


Sur les toits d'ardoise
l'hiver écrit sa partition
en noir et blanc
 

20141219 01Aquarelle de Jacqueline Giran - Oiseau en hiver

 

***

Soldes d'hiver
les arbres se sont offerts
des manteaux de neige

*

L’hiver arrive
à belles dents les hêtres
croquent les talus

*

Route déserte
l’ombre du chêne court
devant la lune

*

Fin de saison
la brume franchit même
l’autoroute

*

Tempête de neige
la grange secoue
son bonnet blanc

 *

Sur le clocher
le coq se charge tout seul
de chasser l’hiver

*

Le soleil s'enfonce
dans les marais – il a l'oeil
bleu vert des cyclopes

*

Nuit d'encre
demain sera-t-il
aussi sombre ?

*
Soleil hésitant
l'envol des cygnes
en suspension

*
Toujours bleu
l'océan de ma photo
dehors il neige

*
Mangé par la lune
qui ne fait pas de quartier
le soleil s'éclipse

*
Entre les grêlons
une lueur se faufile
soleil en dérive

*
Le soleil surpris
dans le miroir de l'étang
de se voir si vieux

*
Tempête en hiver
la nature sans soleil
oublie de sourire

*
Un rideau de brume
coupe au sabre
le croissant de lune

 

NOUVEL AN

 

Neige au jour de l'an
chassée par le simple bleu
d'une plume de geai

 

GeaiAquarelle de Jacqueline Giran - Geai en janvier

 

Bientôt l'an neuf
dans sa mémoire elle écrit
le livre de sa vie

Bougie livreAquarelle de Jacqueline Giran - Souvenirs

 


L'année vacille
la flamme d'une chandelle
cherchant la sortie
 

Jourdel an

Aquarelle de Jacqueline Giran - Lumière d'hiver 

***

Vois-tu, au jardin
les fleurs de givre étincellent
au seuil de l’année

*

À la crête des vagues
une nouvelle  aube ouvre grand
l'aile de ses voiles

*

 Nuit de Saint-Sylvestre
un ciel d'étoiles où brillent
les robes d'un soir

*

Jour de l’an à l’aube
tant de souhaits sous le gui !
savourer l’aurore…

*
Vœux de nouvel an
les fleurs de givre dissipent
les brumes d’hier

*
Neige au jour de l'An
le jabot d'une mésange
gorgé de soleil

*
Oh !  Le temps des vœux
temps des baisers sous le gui
où niche un jour bleu

*
Plus blanche
la neige
au jour de l'an

*
Début de l'année
je suis gaie comme un pinson
gonflant son jabot

 

Ajouter un commentaire