CONFINEMENT

Journal du confinement

Journal du confinement - 17 mars (13h) - 10 mai 2020 (24h)

 

 

17 mars

Pandémie
seul résiste l’amoureux

du clair de lune

 

18 mars

 Des blockhaus pour vivre
une pincée de haïku
pour prendre l’air

 

19 mars

Grande baie vitrée
je me cogne

au petit coin de ciel bleu

 

20 mars

Souffle printanier
la caresse subtile
de son parfum

 

21 mars

Ville fantôme
je prends rendez-vous

avec moi-même

 

22 mars

Barre d’immeuble
au cœur d'une cascade
d’applaudissements

 

23 mars

Planète Mars
planent planent mes rêves
j’y plante ma tente

 

24 mars

Première sauterelle
prenant tout son temps
au passage piétons

 

25 mars

Vie au ralenti
le silence de la ville
m’envahit

 

26 mars

Le monde bouge
mon voisin me propose
de promener mon chien

 

27 mars

Pic épidémique
n’osant plus me piquer
les moustiques

 

28 mars

Silence pesant
malgré tout un cri de cigale

en céramique

 

29 mars

Inactivité
sur le plafond du salon
je compte les moutons

 

30 mars

Anxiété
je me connecte
au chant des oiseaux

 

31 mars

Musique au balcon
changeant le béton en bleu

Le Chant de la terre *

(* Gustav Malher)

 

1er avril

Vie confisquée
les têtes des glycines
à travers la grille

 

2 avril

Covid-19
dans la rue qui se vide
plein de soleil



3 avril

À contre-sens

le long de l’autoroute

une bande de biches

 

4 avril

Vacances de printemps
faisant de l’accrobranche
famille écureuil

 

5 avril

Ville sous cloche
l’heure d’été

cloche aussi

 

6 avril

Prison dorée
le Don Juan d’en face
fait grise mine

 

7 avril

Latin à distance
on s’amuse à décliner
le coronavirus

 

8 avril

Balcon d'immeuble
une fugue pour piano
file dans la rue

 

9 avril

Confinement
échappant à tout contrôle
le chant du coq

 

10 avril

Entre songe et rêve
j’enjambe

un double arc-en-ciel

 

11 avril

Vagues de glycine
serpents mauves sur le mur
je pense à la mer

 

12 avril

Guerre virale
une virée en solo
au bout de l’impasse

 

13 avril

Gym confinée
la tête dans le guidon
ne penser à rien

 

14 avril

Première hirondelle
comme le printemps dernier
je la suis des yeux

 

15 avril

Au septième ciel
un Robinson se nourrit
de chants d’oiseaux

 

16 avril

Demi-lune
un kimono de soie jaune
en ombre chinoise

 

17 avril

Covid-19
où est-il le sourire
de nos dix-neuf ans ?


18 avril

Opéra en plein air
sous son masque enchanteur
la mésange bleue

 

19 avril

Soleil masqué
à traverser les nuages
mon esprit s’égare

 

20 avril

Boléro de Ravel
le seul air que je respire
à plein poumons

 

21 avril

Jour pluvieux
hors d’atteinte
les fleurs du jardin

 

22 avril

Terrasse d’hôpital
le lent bourdonnement 
des hélicoptères


23 avril


Besoin d’évasion

cherchant dans le sac à dos
l’odeur du sous-bois

 

24 avril

Dimanche de Pâques
sur le toit l’antenne capte
le chant des lilas

 

25 avril

Chemin Covid
bien miné
semeur d'embûches

 

26 avril

Malade
sous le  masque trop serré

ses traits tirés

 

27 avril

Masque chirurgical
contre masque vénitien

Carnaval 2020

 

28 avril

Pigeon voyageur
le seul à circuler
sans laisser-passer

 

29 avril

Trop loin 
les nymphéas
je les installe

sur mon fond d'écran

 

30 avril
 

Acacia en fleurs
pas de beignets cette année

mais leur parfum

 

31 avril

Zigzags du vent

dans les allées du pouvoir

grand remue-ménage

 

1er mai

Seul autorisé
le défilé des nuages

en ordre dispersé

 

2 mai

Après l’averse
à la fenêtre aspirer

l’odeur du dehors

 

3 mai

Ciel opaque
s'éteignent une à une
les couleurs dans nos yeux

4 mai

Marchés fermés
picorant chaque nuage

le coq du clocher

 

5 mai

Entrainement 
dans la montée s'encorder

à la laisse du chien

 

6 mai

Monde  à l'arrêt
sur les parkings

roulades des lapins

 

7 mai

Geste barrière
sous son masque d’épines
le hérisson

 

8 mai

Clair obscur
sous un masque d'étoiles
le ciel lui aussi

 

9 mai

Surf sur internet
tous à guetter

la deuxième vague

 

10 mai

Jour de fête
le ciel apporte sa guirlande
d’orages

 

 

Ajouter un commentaire