LA VIE

 

Nuit de givre
nos deux têtes ont blanchi
 l'hortensia bleu aussi
 

HortensiasAquarelle de Jacqueline Giran - Hortensias en hiver

 

1917
l'inconnu sur la photo
mon grand-père

 

Grands parentsAquarelle de Jacqueline - Grands-parents


Dans la file d'attente
des souvenirs
un seul revient

 

Someil d enfantAquarelle de Jacqueline Giran - Enfance perdue
 


Séisme au Japon
des mains s'agrippent à l'espoir
de revoir l'été

 

Mains 1Aquarelle de Jacqueline Giran - Forêt de mains


****

Nouvelle vie
sur le passé un avion
tire un trait blanc

*

Passent les printemps
fourmi devenue cigale
je chante à présent


*
Soir indécis
l'ombre tiède de tes mains
à contre-lune

*

Mère à vingt ans
donné par le vent d'hiver
le nom de Vincent

*

Le soleil surpris
dans le miroir de l’étang
de se voir si vieux

*

Plus rien à faire que
vivre avec ses vieux fantômes
ou faire ses valises 

 

*
Demeure close
le temps passe lentement
pour la pendule


*

Mémoires de vies
la porcelaine ébréchée
au bric-à-brac


*
Bien fatiguée
elle en a fait du chemin
ma vieille valise

*
Feu nucléaire
nos  yeux clignoteront-ils
encore demain ?

*
Devant le bleu du ciel
on ne peut se douter
du soir de notre Terre

*
Éternité ?
il dissipe tout nuage
ton regard d'ange

*
Montre en miettes
le temps éparpillé
sans regret

*

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau