RUBAN D'HIRONDELLES
HAÏKUS ENTRE TERRE, MER ET CIEL

VOIR AUSSI :
LE GRAIN DES FABLES
DES IRIS SUR UN TOIT
REFLETS SUR LA ROUTE
LUCARNES

 

Couvruban

Cinquième recueil de haïkus, publié en août 2022 aux Éditions Le Lys bleu (40 rue du Louvre -75001 Paris).
128 p., 12 x 19 cm.

Préface de Danièle Duteil : L'âme du monde
Texte inclus d'une conférence sur le haïku publiée en 2020 par l'Académie de Nîmes (Gard) : le haïku, ce petit poème qui en dit long.

Pour commander :
version brochée : 13,60 euros
- sur le site de l'éditeur : 
www.lysbleueditions.com
remise de 5% avec le code LLB5, cliquer sur le lien  : 
https://www.lysbleueditions.com/produit/ruban-dhirondelles-haikus-entre-terre-mer-et-ciel/ 
- En librairie et dans les réseaux de distribution, Fnac, Cultura etc.

 

PRÉAMBULE
par Anne Brousmiche

Le monde des oiseaux, entre terre, mer et ciel, m’a toujours fascinée. Leur symbolique aussi. Les mythes de l’homme-oiseau et de la femme-oiseau, des sirènes ailées de l’Antiquité grecque ou du Phénix, nous permettent de mieux comprendre le monde et ce que nous sommes. 
Leur observation sur le terrain m’a appris à mieux les connaitre et à les aimer.
Sans oiseau, l’homme peut-il vraiment exister ? Je ne le pense pas car nos destins sont liés. C’est pourquoi j’ai choisi les hirondelles comme ambassadrices du peuple des oiseaux et ses messagères. D’où le terme de ruban d’hirondelles retenu en titre de ce recueil.

TABLE DES MATIÈRES
Ce recueil sur les oiseaux comporte 180 haïkus répartis en 3 chapitres :
- Vol & Envol
- Les chants
- Les nids

PRÉFACE
L'âme du monde, par Danièle Duteil.
Danièle Duteil vit dans le Morbihan où elle anime le Kukaï-Vannes.
Elle pratique différentes formes de  poésie brève japonaise : haiku, tanka et haïbun. 
Responsable de nombreux ouvrages collectifs de haïkus et de haïbun, elle a publié aussi plusieurs recueils personnels.
Elle est p
résidente de l’association francophone de haïbun, «  L’étroit chemin ».


Extrait de la préface :
En toute circonstance, l’oiseau ramène l’humain à la vie, par son chant matinal qui le réveille, par sa lecture du monde qui lui fait déchiffrer les signes des saisons, par son instinct qui le guide où qu’il soit. Si nous sommes si souvent désemparés c’est que nous avons perdu nos repères et notre boussole internes : l’oiseau peut nous aider à les retrouver.
Anne Brousmiche le sait bien qui ne se lasse pas de l’observer ; elle est tout à fait consciente qu’il représente le souffle et l’âme du monde. En attendant, le souffle de sa poésie ici.

Haïku de Bashô
laissant le dernier mot
à la mésange

EXTRAITS

Vol & Envol

Soleil printanier
dessinant un grand huit
ruban d’hirondelles

Coupé par l’aile
d’une mouette
un demi-soleil

Croquant en vain
l’ombre d’une aile
le chat tigré

Les chants

École buissonnière
les enfants enjambent
le cri des merles

Les jours rallongent
le tam-tam du pic noir
hausse le ton

Avant de partir
chaque hirondelle
fait le plein d’azur

Les nids

Du soleil dans les nids
de plus en plus de neige
dans mes cheveux

Où es-tu pinson ?
quatre orphelins
crient à tue-tête

Les vaches au pré
l’étable pleine
de nids d’hirondelles

 

Ajouter un commentaire